Full text: Précis des leçons d'architecture données à l'Ecole Polytechnique (premier volume) (1)

PRÉFACE vij 
chitectes que l’on vient de nous citer, quand même nous 
conviendrions de leur supériorité, ce que nous n’avons 
garde de faire ; nous ne conviendrions pas pour cela , que 
ce fût à leurs talens dans le dessin qu’ils doivent leur répu- 
lation. En effet, personne s’est-il jamais avisé de vanter 
Palladio comme dessinateur ? Est-il néanmoins quelqu’un 
qui lui refuse la gloire d’être le plus grand architecte ? 
Nous inviterons donc les Élèves à se préparer à l’étude 
de l’Architecture par l’exercice du dessin : mais nous leur 
recommanderons en même-tems d’abandonner celui- ci 
lorsqu’ils étudieront celle-là , plutôt que de les confondre, 
l’un avec l’autre. 
Non-seulement , nous avons réduit le dessin à ses plus 
simples termes ; mais nous avons encore affecté de mettre 
sur une même feuille , le plus grand nombre d’objets qu’il 
nous a été possible ; afin que la plupart des lignes qui 
concourent à les représenter, leur devenant communes, 
on pût dessiner un assez grand nombre d’objets en aussi 
peu de tems, que l’on en aurait mis à dessiner chacun 
d’eux si on l’avait fait séparément. 
Quoi qu’il en soit, et des principes que nous avons posés 
et des moyens que nous avons mis en œuvre ; si ceux-h 
n’ont pas le dernier degré de bonté ni ceux-ci, le dernier 
degré de brièveté : nous n’en sommes pas moins fondés 
à nous flatter qu’en suivant la marche que nous avons in- 
diquée, on fera en peu de mois , ce que jusqu’à présent, 
on n’a pu faire que pendant un grand nombre d’années.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.