Full text: Précis des leçons d'architecture données à l'Ecole Polytechnique (second volume) (2)

DISCOURS PRÉLIMINAIRE; 15 
l’Architecture, que ses beautés proviennent moins de là 
forme et de la proportion des objets dont elle fait usage 
que de leur disposition. 
« Passant des elémens des edifices à leur combinaison 
nous avons vu que dans un edifice quelconque les co- 
lonnes doivent toujours etre espacées egalement, afin dé 
soutenir une egale portion du fardeau; qu’elles doivent 
etre eloignées du mur au moins d’un entre-colonne, sans 
quoi elles ne cerviraient à rien ; que cette combinaison 
de murs et de colonnes, bonnet pour des edifices peu 
considérables dans lesquels on emploie les soutiens les 
plus courts et les plus espacés, ne conviendrait pas à des 
edifices d'une très-grande importance dans lesquels on 
emploieroit des soutiens plus elevés et plus rapprochés , les 
portiques qui en résulteraient devenant trop etroits pour 
leur usage et pour leur hauteur ; que pour rendre ces por- 
tiques convenables , il fallait, au lieu d’un entr”-axe 
entre l’axe du mur et celui des colonnes, en mettre deux, 
quelquefois jusqu’à trois. 
“ Que la nature de la construction de la partie supé- 
rieure des portiques donnait encore naissance à d’autres 
combinaisons; que, si un portique de plusieurs entr”axes 
de largeur au lieu d’être plafonné etait vouté, un seul 
rang de colonnes ne suffisant pas pour résister à la pous- 
sée de la voute, il fallait en mettre un second sur l’axe 
suivant ; que, si cette voute au lieu d’être cylindrique etait 
en plate-bande , il fallait placer des colonnes sur toutes 
les intersections des axes, 
Que les pilastres n’étant que des soutiens engagés , des 
chaines de pierre qui entrent dans la composition de l’os- 
sature des edifices, leur place etait fixée aux angles de 
ces edifices, aux endroits où les murs de refend se réu- 
nissent aux murs de face, et à la tête des murs latéraux
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.