Volltext: Précis des leçons d'architecture données à l'Ecole Polytechnique (second volume) (2)

10 DISCOURS PRÉLIMINAIRE. 
soutiens, pour n’être pas-sujettes à se rompre, doivent 
avoir plus de hauteur que dans celui où les soutiens sont 
plus rapprochés; que les secondes architraves ou les frises 
doivent avoir dans tous les cas une hauteur egale à celle 
de l’architrave proprement dite, puisque toutes deux rem- 
plissent des fonctions semblables; que la corniche doit etre 
plus ou moins forte, selon que l'édifice a plus ou moins de 
hauteur; enfin que la saillie et la hauteur de la corniche 
doivent etre egales, parce que moins haute que saillante 
elle manquerait de solidité, et qu'ayant moins de saillie que 
de hauteur elle ne remplirait pas son objet. 
_ Ayantainsi reconnu-les formes et les proportions essen- 
tielles de l'Architecture que dans tous les temps on a du na- 
turellement employer, nous avons examiné ceiles des edi- 
fices antiques adoptées généralement en Europe, et dont 
l'habitude nous a fait en quelque sorte un besoin; nous 
avons remarqué que les formes et les proportions variaient 
sans cesse dans ces edifices ; que les colonnes d’un même 
ordre n'avaient jamais la même proportion, et que les co- 
lonnes d’ordre différent avaient souvent une proportion 
semblable ; qu’il y avait des colonnes que nous appelons 
d'ordre dorique, telles que celles du temple de Coré, 
dont la proportion etait plus haute que celle de cer- 
taines autres colonnes nommées par nous corinthiennes, 
telles que celles de la tour des vents à Athènes, du colisée à 
Rome, ete. (Woyez les planches 64 et 68 du Parallèle des 
edifices ); qu’il y avait des colonnes ioniques d’une propor- 
tion egale à celle de ces dernières, et par conséquent moins 
hautes que celle des colonnes du temple de Coré, telles que 
celles d’un temple situé sûr les bords de l’Ilyssus, etc. 
(Voyezla planche 64 du Parallèle). Nous en avons conclu 
avec un célèbre professeur, M. Leroy, que les Grecs ne re- 
connaissaient pas ces ordres distinets dans lesquels les mo- 
ÿr
	        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.