Full text: Précis des leçons d'architecture données à l'Ecole Polytechnique (second volume) (2)

40 DES EDIFICES PUBLICS, 
ii PART. Telle estla disposition de la basilique de Saint-Paul ; la 
IL, srertox. vue que nousen a donnée Piranèse suffit pour nous faire 
juger de son effet magnifique. 
La symmétrie ne régne pas plus dans les détails des 
eglises appelées improprement gozhiques que dans ceux des 
premières basiliques chrétiennes, Ces détails sont d’autant 
moins propres à rendre ces edifices capables de plaire, qu’ils 
n’ont aucune ressemblance avec les détails antiques dans 
lesquels on fait consister en grande partie l’essence de l’Ar- 
chitecture. À quoi donc attribuer les sensations sublimes et 
profondes que l’on eprouve en parcourant les temples de 
ce genre ? D’après ce que nous venons de dire on ne l’at- 
tribuera certainement pas à ce que l’on appelle décoration. 
C’est pourtant en décorant, c’est-à-dire , en accumulant 
dispendieusement inutilités sur inutilités, insignifiances 
sur insignifiances, en sacrifiant toutes les convenances à 
cette décoration absurde , que les modernes ont prétendu 
l’emporter sur les anciens dans la composition de leurs 
temples : voyons s’ils y ont réussi. 
Un porche est, comme on sait, une partie essentielle 
d'un temple; on n’en trouve presque jamais dans les eglises 
modernes; mais si les portails de ces eglises manquent de 
porches , pour la plupart ils ne manquent pas de colonnes 
avec lesquelles on aurait pu en construire; au lieu de quatre, 
six ou huit tout au plus qu'il aurait fallu pour cet objet 
utile,on en remarque quelquefois jusqu’à vingt ou trente 
plaquées contre les murs, uniquement pour les décorer. Si 
cependant on compare la façade ‘du plus petit temple an- 
tique avec le plus célèbre de nos portails modernes, celui 
de Saint-Gervais , il est facile de voir combien l’effet du pre- 
mier est satisfaisant et noble, et celui du dernier fatigant 
et mesquin. 
L’usage 
7
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.